Comment se ressourcer ? 11 pistes à explorer - En route vers la sérénité
Comment se ressourcer

Comment se ressourcer ? 11 pistes à explorer

Métro, boulot, dodo. Avec le rythme du quotidien, savoir comment se ressourcer est indispensable pour prendre soin de soi. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est indispensable aussi bien pour notre bien-être physique que moral. Alors, je vous donne 11 pistes à explorer.

Se ressourcer, de quoi parle-t-on ?

Littéralement, se ressourcer signifie « revenir à ses sources retrouver ses racines profondes ».

La source, celle à laquelle on peut s’abreuver. Les racines, celles qui nous permettent de trouver l’ancrage et la force d’affronter le quotidien parfois chaotique.

A force d’être à l’extérieur de soi, à courir parfois dans tous les sens, on oublie parfois nos racines, ce qui nous nourrit vraiment.

Evidemment, pour cela, il nous faut savoir ce qui nous fait du bien, connaitre nos besoins, et comment les satisfaire. C’est souvent avec le temps qu’on apprend cela, mais on peut apprendre à le faire.

Savoir prendre soin de soi

Pour apprendre comment se ressourcer, il nous faut déjà apprendre à prendre soin de soi. Parce que le rythme est parfois tellement intense, qu’on peut passer des journées entières dans un tunnel, sans se poser de questions, sans souffler.

Il est souvent nécessaire de faire un apprentissage pour savoir ce qui nous fait du bien, et ce qui nous épuise.

Avoir ce petit temps de recul pour sentir si une situation, une activité, nous donne de l’énergie, ou au contraire, nous épuise.

A force de mesurer ce qui nous fait du bien et ce qui nous fait du mal, on apprend à privilégier les activités ressourçantes, et à diminuer celles qui nous épuisent.

Evidemment, il faut parfois du temps, mais cela vaut vraiment la peine.

Prendre du recul pour comprendre comment se ressourcer

Pour être capable de connaitre ce qui nous fait du bien, encore faut il prendre un peu de recul.

Prendre le temps de se poser, pour interroger notre niveau de joie, d’énergie, de fatigue.

Si vous faites ce point régulièrement, pas besoin de prendre deux heures, mais juste quelques minutes chaque jour. Un petit bilan, en fin de journée, pour vraiment vous questionner.

En vous posant les bonnes questions : « qu’est ce que j’ai aimé aujourd’hui ? », « qu’est ce qui m’a donné de la joie, m’a permis de me relier à mes valeurs ? », « qu’est ce qui m’a donné de l’énergie ? », « qu’est ce qui m’a épuisé ? ».

Plus vous ferez cet exercice, plus vous deviendrez expert(e) dans cette prise de recul.

Respirer

Vous vous dites sans doute que vous respirez déjà. Rien d’extraordinaire dans cette recommandation.

Pourtant, si vous observez votre respiration, vous pourriez être surpris. Quand on est concentré, focalisé sur une tâche à accomplir, on a tendance à bloquer sa respiration.

Alors, voyons un peu tous les bienfaits d’une respiration optimum :

  • Aide à se relaxer, et à mieux gérer l’anxiété (c’est une étude de l’université de Stanford qui a constaté ça)
  • Permet la régulation du stress,
  • Meilleure expulsion des déchets de dioxyde de carbone (bah oui, c’est la fonction de la respiration)
  • Sécrétion d’endorphines, et donc meilleure gestion des douleurs,
  • Bonne oxygénation des cellules, permettant de limiter le stress oxydatif (et donc le vieillissement)

Comment optimiser sa façon de respirer ?

Vous pouvez prendre l’habitude de faire des respirations conscientes, tous les matins au réveil. En inspirant lentement, et en expirant lentement, et consciemment.

Cela va vous permettre de réveiller le corps en douceur.

Pour vous ressourcer le soir, vous pouvez pratiquer des respirations abdominales :

  • Allongé sur le dos, posez une main sur votre ventre.
  • Fermez les yeux pour vous concentrer sur le contact de votre main,
  • Inspirez en essayant de faire bouger votre main, vous devez sentir votre ventre se soulever doucement.
  • Expirer en relâchant complètement votre ventre.

Recommencez plusieurs fois, sans forcer. En relâchant toutes les tensions musculaires.

Cet exercice vous prépare pour le sommeil, en mettant le système nerveux en mode parasympathique (le mode du repos et de la récupération).

Se bouger

« Le mouvement, c’est la vie »

Vous connaissez sans doute cette maxime.

L’activité physique est une source incontournable de bonne santé et de vitalité. Ce n’est pas toujours facile à mettre en place sur le long terme, mais vous pouvez simplement décider de bouger sans forcément démarrer des cours de fitness tous les jours.

Il n’est pas question ici de faire une activité physique intense, mais plutôt de remettre du mouvement au quotidien.

Si vous n’avez pas le courage, faire juste quelques minutes d’étirement, c’est déjà super.

Et surtout, choisissez une activité physique qui vous plait, dans laquelle vous avez du plaisir.

Le top pour se ressourcer grâce au mouvement, est de faire une activité physique à l’extérieur. Si c’est possible dans un parc ou une forêt, ou une plage, si vous habitez en bord de mer.

Et si vous n’avez jamais réussi à vous mettre au sport, vous pouvez aller voir les recommandations de Luka pour vous y mettre. Son blog et ses vidéos sont super. Voici le lien.

Nourrir son corps

Comment se ressourcer sans apporter à son organisme des vitamines et minéraux en quantité me parait impossible.

En dehors des quantités, il s’agit surtout de la qualité des aliments qu’on va mettre dans son assiette. On sait aujourd’hui que les légumes et les fruits ont perdu une grande partie de leur vitamines et minéraux, en raison de l’agriculture intensive.

Il est donc important d’en apporter une quantité suffisante pour avoir tous les apports nécessaires. La règle : au moins la moitié de l’assiette avec ces légumes crus et cuits, et si possible de saison.

Le mieux est de privilégier les légumes crus, car la cuisson détruit une grande partie de vitamines et des minéraux.

Si vous avez du mal à le faire, je vous recommande de consommer des graines germées, qui sont une excellente source de vitamines et de minéraux, et peuvent être consommées tout au long de l’année. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article sur le sujet.

Vous devez aussi avoir un apport de protéines suffisant. En effet, les acides aminés qu’elles contiennent vous permettent de fabriquer vos neurotransmetteurs : dopamine, noradrénaline, sérotonine, etc.

Ceux-ci sont indispensables pour maintenir votre niveau d’énergie, mais aussi pour vous permettre de bien dormir.

Si vous n’aimez pas la viande, pensez aux protéines végétales contenus dans les légumineuses et les céréales.

Et si vous avez un stress important, certains aliments sont à privilégier. Je vous en parle dans cet article.

Lien social

Connaissez-vous les zones bleues ? Ce sont des régions du monde ou le nombre de centenaire est très important.

Il y a quelques années, une naturopathe et un médecin généraliste sont partis explorer ces zones pour une série d’émission sur France 5.

L’un des constats lors de ces reportages était que le lien social était très important dans ces régions.

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement d’être en lien avec d’autres personnes, mais de créer un lien de partage, d’échange et de solidarité.

C’est d’ailleurs tout à fait naturel, cela fait partie de notre ADN, de vouloir aider l’autre, de partager.

Dans les moments où l’on se sent fatigué, pouvoir parler échanger, trouver du soutien suffit parfois à se sentir tout de suite mieux.

Par ailleurs, quand on est trop centré sur nos propres problèmes, aller à la rencontre des autres, et les aider nous aide à prendre du recul, et à nous sentir moins seul.

Contacts avec la nature

Savez vous que de nombreuses études ont été faites pour mesurer l’impact de la nature sur notre santé, notre humeur, notre capacité de guérison ?

Au-delà du bienfait de se balader dans les bois, être au contact d’un environnement naturel semble la base pour se ressourcer (=retour à la source).

Evidemment, ce n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on habite dans une grande ville, avec peu d’accès à des parcs ou des jardins.

Et ce qui est incroyable, c’est qu’il n’est pas nécessaire de se retrouver au cœur de la forêt pour avoir le bénéfice du lien à la nature.

En effet, une étude a montré que les personnes qui avaient une fenêtre qui donne sur un lieu naturel (des arbres, un parc, du vert quoi 😉), guérissaient plus vite que les autres.

Comment se ressourcer avec la nature quand on habite en ville ?

Pas besoin de faire des kilomètres pour retrouver un coin de nature auquel vous connectez. Voici quelques idées :

  • Regarder le lever et le coucher du soleil,
  • Marcher pieds nus dans l’herbe (pas besoin d’un grand parc, un petit bout de pelouse fait l’affaire)
  • Regarder des insectes, des petits oiseaux, les observer vraiment.
  • Marcher dans une rue avec beaucoup d’arbres,
  • Prendre un bain de soleil, les yeux fermés, connecté(e) aux sensations,
  • Se balader dans un parc, même s’il est tout petit.

Ces petites actions vont vous faire du bien au quotidien, quand vous n’avez pas le temps ou les moyens de prendre la voiture pour aller en forêt ou dans un grand parc.

Activités de plaisir

Pour se ressourcer, retrouver ses racines profondes, il nous faut choisir les activités qui nous font vraiment plaisir.

Aller à la source de ce qui nous nourrit, que ce soit au quotidien, ou plus ponctuellement. Avec le rythme du quotidien, on passe souvent plus de temps à remplir nos obligations qu’à se faire plaisir.

Posez vous la question des moments ou vous vous sentez bien : que faites-vous ? Avec qui êtes-vous ? Dans quel environnement êtes-vous ?

Et l’important, ce n’est pas de « faire ce que les autres font », mais d’écouter vraiment votre cœur et vos envies profondes.

Aller puiser à la source de ce qui vous rend profondément serein(e).

Cela demande un peu d’exploration et de questionnement, mais c’est une manière puissante pour savoir comment se ressourcer.

Comment se ressourcer grâce à la méditation

Pour laisser poser le mental, et ne pas se laisser happer par les multiples ruminations mentales, injonctions, projections, la méditation est un outil profond.

Cette pratique ancestrale peut se pratiquer partout, et dans différentes postures : assis, allongé, debout, et même en marchant.

Il existe une multitude de forme de méditation : la méditation transcendantale, la méditation zen, la méditation chrétienne, la médiation bouddhiste, la pleine conscience.

Toutefois, les deux formes de méditation qui ont fait l’objet du plus grand nombre de recherches scientifiques, sont la méditation transcendantale et la méditation de pleine conscience.

Si vous voulez tester, vous pourrez trouver une multitude d’applications gratuites, qui vous proposent des enregistrements, et même parfois des cours. C’est un bon début.

Mon application préférée : Insight Timer, pour la richesse du contenu.

Toutefois, comme toute pratique, avoir les recommandations d’un instructeur vous permettra d’avancer plus rapidement dans votre pratique.

Si vous souhaitez me retrouver en ligne pour une pratique, toutes les informations se trouvent sur cette page.

Soigner son sommeil

Un des piliers de ressourcement les plus important est notre sommeil, ce n’est pas une découverte.

Mais qu’est ce que cela veut dire « avoir un bon sommeil » ? Comment savoir si notre sommeil est vraiment réparateur ?

Quelques questions à se poser :

  • Je réveille fatigué(e) ?
  • Je grignote davantage dans la journée ?
  • J’ai du mal à me concentrer ?
  • J’éteins le réveil encore et encore ?
  • Je pique du nez dans la journée ?
  • Je suis irritable ?
  • Je me réveille plusieurs fois dans la nuit ?

Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces questions, c’est surement que votre sommeil n’est pas de bonne qualité.

Il existe une multitude de conseils pour améliorer votre sommeil, et je vous en donne quelques-uns dans cet article.

Mais si la situation dure, c’est important de vous faire accompagner pour mettre en place un protocole efficace.

En effet, les raisons pour lesquelles vous dormez mal sont à explorer :

  • Stress et ruminations ?
  • Manque de sérotonine (l’hormone qui vous permet de fabriquer ensuite votre mélatonine)
  • Pensées ruminantes ?
  • Manque d’activité physique ?
  • Consommation d’excitants ?
  • Troubles hormonaux ?
  • Dépression ?

Le manque de sommeil ne doit pas être traité à la légère. Plus vous prendrez les choses en main tôt, plus il sera facile de régler le problème.

Eteindre les écrans

Les activités sur les écrans se multiplient.

Les adultes passent en moyenne 5 heures par jour devant les écrans (c’était 3h il y a dix ans). On consulte notre téléphone en moyenne 221 fois par jour. Oui, 221 fois.

Pour un retour aux sources et à ce qui nous ramène à nos racines profondes, la déconnexion s’avère indispensable, pour une connexion à notre nature profonde, et à un environnement plus naturel.

Cela ne signifie pas qu’il faut s’isoler, mais repenser les écrans comme des outils qui nous rendent service, sans devenir « esclave » des écrans.

Il existe même des stages de « digital detox », pour apprendre à se déconnecter. Serions-nous devenus addict ? Pas impossible 😉

Comment se ressourcer si on est sans arrêt connecté ?

Débranchez juste une journée de temps en temps, et vous allez voir comme cela vous permet de gagner en concentration, en alignement avec vos vrais besoins, ceux qui vous nourrissent profondément.

Tous ces conseils vont peut-être vous paraitre compliqué à mettre en place. Et donc je vous propose de faire juste une chose : faites la liste de toutes les activités qui vous font du bien.

Commencez par ça, et racontez-moi dans les commentaires ce que vous aurez découvert.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *