Prendre du recul au travail : 11 astuces pour y parvenir

Prendre du recul au travail est essentiel si on veut maintenir un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. 55% des employés se disent stressés au travail. Dans un monde où la pression nous incite à être toujours productif, il est facile de se laisser happer pas le stress. Prendre du recul permet de mieux gérer le stress, mais aussi d’améliorer son efficacité au travail. Dans cet article, nous allons voir comment prendre du recul au travail, avec des conseils pratiques à appliquer.

Pourquoi prendre du recul n’est pas une option

Prendre du recul au travail est important pour plusieurs raisons. D’abord, c’est une bonne façon de mieux gérer son stress, et d’éviter le burn-out. Quand on est focalisé en permanence sur son travail, notre système nerveux finit par s’épuiser, et l’impact physique est énorme. Prendre du recul permet de remettre le travail à sa place, et de mieux gérer son stress.

De plus, prendre du recul permet d’améliorer son efficacité. En adoptant une vision globale, on peut mieux réfléchir sur les actions importantes, prioriser, et prendre des décisions plus éclairées. C’est comme lors d’une balade en vélo, vous levez la tête pour vérifier votre parcours, vous n’êtes plus la tête dans le guidon. Vous pouvez plus facilement adapter votre parcours et votre effort.

Enfin, prendre du recul au travail permet de maintenir un bon équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle. Si le travail occuper la plupart de vos pensées, vous n’êtes pas disponible pour votre famille, vos enfants. Vos relations finissent par en pâtir. En prenant du recul, vous remettez le travail à sa juste place. Vous mettez en place des actions concrètes pour prévenir l’épuisement professionnel.

Les questions à se poser pour prendre du recul au travail

Pour vous aider à prendre du recul au travail, vous pouvez vous poser quelques questions.

Comment je me sens au travail ? Ressentez-vous du stress ? Avez-vous le sentiment d’être épuisé.e après une journée de travail ? Certains signes physiques peuvent vous alerter : boule au ventre, transpiration, agitation, nœud à la gorge. Ces signes sont des alertes pour vous inviter à ralentir, à vous poser et à prendre des mesures. Ressentez-vous régulièrement des émotions négatives ?

Qu’est ce qui me plait dans mon travail ? Qu’est ce qui me déplait ? Il y a sûrement des tâches dans lesquelles vous prenez du plaisir. A l’inverse, il y a surement des activités qui vous demandent beaucoup plus d’énergie, qui vous pèsent. Faire le tri peut vous permettre de déléguer, d’aménager, de prioriser.

Est-ce que je prends du temps pour moi ? Le travail ne doit pas être la seule activité de la journée. Vous devez avoir du temps pour vous distraire, prendre soin de vous et de votre famille. Vous pouvez noter les heures que vous passez au travail, versus celles que vous passez pour vos activités personnelles.

Les limites entre vie professionnelle et vie personnelle sont-elles claires ? Ce n’est pas parce que vous avez un poste à responsabilité que vous devez forcément emporter du travail à la maison. Votre supérieur n’a pas à vous appeler ni à vous contacter en dehors des heures de travail (à moins que vous sauviez des vies, est-ce le cas ?).

Quelle est votre efficacité au travail ? Avez-vous la sensation de vous disperser ? Etes-vous souvent interrompu.e ? Le stress, l’agitation, le manque de concentration ont un impact sur votre efficacité. Mesurer votre capacité de travail vous permet d’ajuster, de prioriser, d’organiser votre journée différemment pour être plus efficace sans efforts supplémentaires.

Quels sont mes objectifs de la semaine ? De la journée ? En vous posant ces questions, vous vous donnez les moyens de les atteindre. Vous pouvez alors prioriser sur quelles tâches vous devez vous concentrez. Prenez toujours soin de garder aussi du temps pour les objectifs à plus long terme (mois, année).

Comment je pourrais améliorer ma qualité de vie au travail ? Notez toutes les idées en vrac, et commencez à mettre en place des actions, en commençant par les plus faciles. Prendre du recul, c’est surtout pour vous permettre de vous sentir plus épanoui.e, et pas uniquement productif.

Ces questions ne sont pas anodines. Elles vous aideront à voir les situations où il faut prendre du recul sur votre travail et à lâcher prise sur certaines actions. Il suffit parfois d’un petit changement dans vos méthodes de travail pour que votre qualité de vie au travail soit améliorée. Ne négligez pas cette étape.

Ensuite, vous pourrez suivre des conseils pour prendre du recul au travail.

S’organiser pour prendre du recul au travail

prendre du recul au travail - s'organiser

L’organisation, c’est un gain de temps, et un gain de temps, c’est la possibilité de prendre du recul. Voici quelques astuces pour s’organiser et prendre du recul :

Fixez des horaires de travail clairs : vos horaires doivent être fixes, et clairement communiqués. C’est le meilleur moyen de limiter le temps de travail, et de vous concentrer. Prenez aussi le temps de faire quelques minutes de pause. Vous pourrez libérer les tensions corporelles.  C’est un bon moyen de prendre le temps de faire un point sur les tâches à accomplir.

Organisez des plages de déconnexion : coupez votre téléphone et fermez votre boite mail pendant que vous travaillez sur un dossier important. Les multiples notifications vont vous déconcentrer. Ces temps de déconnexion permettront à votre cerveau de faire le vide. Ça vous aidera à clarifier votre travail, vos priorités, vos objectifs.

Pratiquez une activité physique régulière : le yoga, la marche, la course sont des activités qui aident à se vider la tête. Plus vous aurez d’espaces de détente, plus votre esprit pourra apprendre à prendre de la distance. C’est d’ailleurs souvent dans ces moments-là que j’ai les idées plus claires sur mon travail, et que je sais mieux comment faire face à certaines situations.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment arrêter de stresser, 12 techniques contre le stress

Établissez des limites claires : pas de travail après telle heure, ni le weekend. Vous pouvez aussi déterminer dans votre journée à quelle heure vous prenez des pauses, et vous y tenir. Même quelques minutes vous aideront à lever le nez de vos dossiers, pour prendre du recul. Vous devez aussi apprendre à dire non aux demandes excessives.

En mettant en place quelques astuces d’organisation, vous aurez plus de facilités à prendre du recul sur votre travail. C’est indispensable pour éviter d’accumuler le stress.

Savoir se déconnecter

Nous avons à notre disposition une multitude d’outils pour nous faciliter la tâche au travail. Mais nous avons oublié que ces outils sont à notre service, et pas l’inverse. Apprendre à se déconnecter régulièrement permet de remettre ces outils à leur juste place.

Vous n’avez pas besoin d’être joignable 24h/24, à moins d’être chirurgien cardiaque. Coupez les notifications de votre téléphone, de votre mail. Fermez régulièrement votre messagerie instantanée au travail, ou mettez-vous en mode « occupé ».

Certaines applications vous permettent de limiter votre accès aux réseaux sociaux à certaines heures de la journée. Mettez-les en place si vous ne parvenez pas à contrôler votre temps sur les réseaux.

Se déconnecter, c’est aussi faire autre chose que de penser au travail tout le temps. Prenez des moments de pause dans la journée, pour écouter de la musique, aller marcher, boire un café. Ces moments de déconnexion vous permettent de vider votre esprit, de reposer votre mental. C’est un bon moyen pour revenir avec l’esprit plus clair sur vos tâches.

Apprendre à relativiser et lâcher prise

Quand la charge de travail devient plus importante, on a du mal à prioriser. On peut avoir l’impression que tout est important, urgent. Apprendre à relativiser vous aidera à mieux prioriser votre travail, à le remettre à sa juste place.

Face à certaines tâches, vous pouvez vous sentir débordé.e. Au lieu de vous focaliser sur le but à accomplir, déterminer les différentes étapes à franchir. Faire un pas après l’autre vous paraitra plus facile. C’est comme lors de l’ascension d’une montagne, vous ne vous fixez pas sur le sommet, mais sur le prochain pas, le prochain chemin.

Dans les moments où vous vous sentez submergé.e par le travail, prenez le temps de dédramatiser. Est-ce si grave si vous répondez à ce mail demain ? Est-ce si important d’ajouter cette image à votre présentation ? Devez-vous impérativement accepter toutes les sollicitations ? Avez-vous réellement besoin d’aller à cette réunion ?

Quand on est submergé par le travail, on peut avoir l’impression que tout est important, urgent. Relativiser vous aide à apprendre à lâcher prise et réussir à prendre les bonnes décisions.

Prendre des pauses

prendre du recul au travail - faire des pausesFace à une surcharge de travail, on peut avoir l’impression qu’il faut enchainer les heures de travail sans se poser. Pourtant, nous pouvons être concentré seulement pendant une période de temps limité (1h30 maximum). Faire des pauses régulières permet de prendre soin de soi dans un monde professionnel toujours plus exigeant.

Croire qu’on peut travailler pendant des heures est une utopie. Votre organisme a besoin de temps de pause, de relaxation, pour mieux vous concentrer ensuite et être plus efficace.

Pour mieux m’octroyer des pauses, et avoir des créneaux de concentration, j’utilise l’outil pomodoro. Cet outil est un timer qui vous permet de travailler pendant des plages de 25 minutes, puis de faire une pause de 5 minutes. Evidemment la pause doit être une vraie pause : vous lever, regarder par la fenêtre (pour reposer votre regard), boire un thé, papoter.

Prendre des pauses ne vous fera pas perdre du temps, mais au contraire, vous permettra d’être plus productif pendant vos temps de travail et éviter le stress au travail.

Equilibrer vie professionnelle et vie personnelle

Pour réussir à prendre du recul, il faut que l’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle soit juste. C’est essentiel pour votre bien-être, et primordial pour prendre de la hauteur sur votre vie.

Consacrer trop de temps au travail peut entrainer du stress et mener au burn out. Et en même temps, vous devez aussi être conscient de vos responsabilités professionnelles pour mener à bien votre carrière. Il faut donc trouver un équilibre juste entre votre situation personnelle sans vous sentir responsable de tout.

Voici quelques idées pour mieux y parvenir :

Fixez des horaires de travail et respectez-les : pas de consultations des emails au petit-déjeuner, pas de travail le soir après diner. Si vous avez décidé de finir à 18h, tenez-vous à cet horaire, organisez même une activité juste après pour vous contraindre à quitter le travail.

Déterminez des moments pour votre vie personnelle et vos passions : fixez les dans votre agenda au même titre que vos rendez-vous professionnels. Engagez-vous auprès d’amis, ce sera plus difficile de renoncer. Vérifiez régulièrement que vous avez des temps de distractions.

Déléguez certaines tâches pour éviter la surcharge : ne pensez pas que vous devez accomplir tout vous-même. Demandez de l’aide, et n’attendez pas le dernier moment pour alerter que vous êtes débordé.e.

En prenant soin de maintenir un bon équilibre entre vie pro et vie perso, vous vous sentirez plus épanoui, et vous parviendrez plus facilement à prendre du recul sur ce qui est important, et ce qui l’est moins. C’est peut-être un moyen de commencer à mettre en place une bonne hygiène de vie. Il y a une vie en dehors du travail !

Revoir ses façons de travailler pour prendre du recul au travail

Au travail, nous pouvons avoir pris certaines habitudes. Et elles peuvent être néfastes, et vous empêcher de prendre du recul sur votre travail, par manque de temps ou d’organisation.

Découvrez comment revoir vos façons de travailler :

Est-ce que ce que je fais en premier dans la journée est primordial ? Parfois on prend l’habitude de consulter tous ses mails, alors qu’il serait préférable de travailler sur un gros dossier. Si la première tâche de votre travail est une tâche à forte valeur ajoutée, vous aurez atteint au moins un objectif important. C’est plus de satisfactions, et de la charge mentale en moins.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Causes du stress au travail : comprendre et trouver des solutions - Réduire le stress professionnel

Prenez-vous le temps de vous poser avant de démarrer votre journée ? Il est important de prendre le temps de prendre du recul sur vos objectifs à atteindre. Vous devriez peut-être même noter dans votre agenda la plage horaire consacrée à chaque tâche. C’est un bon moyen pour vous y tenir.

Parvenez-vous à vous isoler pendant les moments de travail intense ? On peut facilement être distrait par les notifications ou le téléphone. En prenant soin de vous isoler, vous serez plus concentré.e, et donc plus efficace.

Faites-vous des points réguliers ? Vous devez faire des points réguliers pour voir où vous en êtes dans votre travail. Ces moments ne sont pas du temps perdu, mais du temps gagné pour la suite. Vous pouvez aussi faire des points ponctuels avec vos collègues, ou vos supérieurs pour savoir ce qui est urgent, ce qui l’est moins.

Avez-vous la sensation de courir tout le temps et dans tous les sens ? Si c’est le cas, il vous faut absolument remédier à votre organisation, pour déléguer, refuser, réajuster. Ne laissez pas cette situation s’installer, car elle peut vite mener à l’épuisement professionnel.

Avez-vous des temps de pause suffisant (au moins ¼ d’heure toutes les 2 heures) ? Ces temps de pose vous permettent de vous ressourcer, mais aussi de détendre votre corps. Profitez-en pour faire quelques étirements, marcher, vous détendre. Les tensions corporelles peuvent amener une grande fatigue qui vous empêchera de bien vous concentrer.

Ces quelques questions vont vous aider à prendre du recul et réfléchir sur votre organisation et votre façon de travailler. Vouloir prendre du recul au travail et lâcher prise passe aussi par revoir notre organisation.

Revenir à l’instant présent

prendre du recul au travail-savourer l'instant présent
Savourer l’instant, c’est parfois juste comtempler.

Face à la multitude de tâches à faire, le stress nous amène souvent à nous projeter vers le futur : il faut que je fasse ça, et puis ça. Et nous perdons notre capacité à nous concentrer, à rester focaliser. Dans ces moments d’agitation, revenir à l’instant présent va vous aider à vous recentrer, à prendre du recul. C’est alors un bon moyen pour reprendre le contrôle sur le mental, pour prioriser, et se centrer sur ce qui compte vraiment.

Pour revenir à l’instant présent, il vous suffit de laisser de côté toutes les pensées, et de vous focaliser sur ce qui se passe ici et maintenant. Le meilleur moyen d’y parvenir est de pratiquer la méditation de pleine conscience. Cette pratique va vous aider à vous focaliser sur l’instant. Et plus vous pratiquerez souvent, plus vous serez capable, dans la journée, de voir les moments où votre mental s’agit, de reconnaître vos émotions. Il n’est pas nécessaire de pratiquer longtemps chaque jour ; l’important est de pratiquer souvent, même quelques minutes.

En apprenant à revenir à l’instant présent, vous parviendrez à vous détacher des pensées stressantes. Vous saurez alors faire un pas en arrière pour observer, lâcher prise et prendre les bonnes décisions. Cel vous aide à préserver votre santé physique et mentale.

Les avantages de la prise de recul au travail

Le besoin de prendre du recul au travail est indispensable pour retrouver du plaisir, et relativiser face à certaines situations.

Voici les avantages reconnus de la prise de recul au travail :

Amélioration de la qualité de vie au travail : vous êtes capable de voir les tâches qui vous coûtent de l’énergie. C’est un bon moyen de savoir quoi déléguer, pour mieux travailler dans votre zone de génie. Vous allez trouver le bon équilibre pour éliminer ce qui peut être source de stress et ainsi prendre du recul. Vous pourrez prendre le temps de reconnaitre vos émotions, et voir le travail autrement.

Augmentation de la productivité : prendre le recul nécessaire pour mieux prioriser. Vous ne passez plus des heures sur des tâches à faible valeur ajoutée. Inutile de passer 3 heures sur une présentation si une heure suffit à avoir un résultat convenable. Vous gagnez du temps pour faire d’autres tâches plus importantes, ou pour travailler sur un dossier plus complexe. Prendre du recul par rapport au travail vous aide à gagner en efficacité.

Meilleure prise de décision : prendre du recul vous permet de savoir quoi prioriser, sur quels dossiers passer du temps. En prenant du recul, vous n’êtes plus la « tête dans le guidon », mais vous voyez le chemin où vous souhaitez aller. C’est plus facile pour décider d’aller à droite ou à gauche. C’est la meilleure façon de savoir quelle tâche prioriser, à quelle réunion participer, sur quel dossier travailler.

Prendre du recul au travail, c’est s’assurer d’avoir plus de sérénité et d’efficacité.

Lâcher prise au travail grâce à la pleine conscience

La méditation de pleine conscience vous aide à repérer vos pensées. En repérant quel est votre discours mental, vous pourrez faire le choix d’arrêter de nourrir certaines pensées. Quand votre agenda est chargé, votre mental peut facilement sauter d’un sujet à l’autre : « je dois faire ce dossier, il faut que j’appelle Martin ! Ah et il y a la réunion à préparer… ». En repérant ces pensées, et en choisissant de ne pas les nourrir, vous apaisez votre charge mentale. Vous pouvez alors plus facilement vous concentrer, prioriser, prendre du recul.

Prendre du recul par rapport au négatif grâce à la gratitude

prendre du recul au travail-gratitude
Etre reconnaissant nous aide à voir les aspect positifs de notre quotidien.

La gratitude consiste à être reconnaissant pour ce que nous avons, et ce que nous pouvons faire. En se focalisant régulièrement sur ce que nous pouvons faire, nous arrêtons de nous focaliser sur nos manques, nos faiblesses. C’est un bon moyen de prendre du recul et de voir tout ce que nous avons accompli. On peut avoir de la gratitude sur de petites choses : le café pris avec une collègue, la bonne tarte maison préparée, le dossier enfin bouclé, etc. Vous pouvez noter dans un carnet tous les jours 2 ou 3 choses pour lesquelles vous avez de la gratitude.

Comment lâcher prise grâce à de vrais congés

Prendre du recul au travail, c’est aussi savoir prendre de vrais congés. Impossible de prendre du recul si vous continuez à consulter vos mails, ou à travailler sur un dossier. Si vous avez du mal à le faire, vous ne parviendrez pas à prendre du recul au travail. Vous pouvez dans un premier temps décider de consulter vos mails seulement deux jours avant la fin des vacances. Cela peut être un bon moyen de faire le tri, sans avoir à regarder vos mails tous les jours.

Conclusion

Prendre régulièrement du recul au travail vous permet d’augmenter votre efficacité, de mieux vous concentrer, et de savoir prioriser. En mettant en place quelques astuces, vous pouvez déjà améliorer votre bien-être au travail, et vous sentir plus serein. Mettre en place des routines va vous aider à ne pas vous laisser déborder par la charge de travail, et continuer à prendre du recul régulièrement.

Notez-moi post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *