comment s'aimer soi-même

Comment s’aimer soi-même ? 7 exercices pour y parvenir

S’aimer soi-même n’est pas égocentrique. C’est s’accepter avec toutes ses facettes, pleinement pour vivre une vie plus sereine. S’aimer, c’est la base pour apprendre à aimer l’autre. Et c’est indispensable pour arrêter de vouloir plaire à tout prix. C’est aussi construire une estime de soi solide, pour mieux affronter tous les aléas de la vie. Mais comment s’aimer soi-même ? Quelles sont les actions à mettre en place pour y parvenir ?

S’aimer, ça veut dire quoi ?

S’aimer, c’est s’accepter pleinement. C’est arrêter de penser qu’on est nul, incapable, pas digne. Il ne s’agit pas d’une démarche superficielle pour vous vanter ou vous valoriser. C’est apprendre à accepter pleinement chacune de vos facettes : vos défauts, vos qualités, vos peurs, vos doutes, vos hésitations, vos erreurs.

S’aimer ce n’est pas se surestimer ou se croire plus fort, supérieur aux autres. S’aimer soi-même, c’est se considérer aussi valable que les autres. Ce n’est pas se mettre au-dessus de tout le monde, mais s’autoriser à être à la même hauteur que les autres.

S’aimer, c’est s’assurer de vivre une vie pleinement alignée avec qui vous êtes vraiment. C’est s’autoriser la liberté de s’exprimer, de faire ce qu’on a envie, de choisir sa vie.

Décider de s’aimer soi-même

Oui, on peut décider de s’aimer, on peut faire ce choix de s’accepter pleinement au lieu de se blâmer et de se critiquer sans arrêt. Pour ça, il faut juste s’en donner l’intention. C’est un choix de tous les jours, et pas seulement une fois de temps en temps.

Vous pouvez décider de vous faire des reproches sans arrêt, de voir uniquement ce que vous ratez, et les défauts que vous avez. Mais vous pouvez aussi décider d’arrêter de vous blâmer, de voir tout ce que vous avez réussi, et de vous focalisez sur toutes vos qualités. Dans un premier temps, vous pouvez déjà remarquer lorsque vous êtes dur.e avec vous. Faites un point régulier pour prendre conscience de votre discours intérieur, de votre état d’esprit de la journée.

Changer l’angle de vue sur votre vie, sur vos actions, c’est une question de choix. Et ce choix, vous pouvez, et même vous devez le faire. C’est le meilleur choix pour commencer à s’aimer. Et vous deviendrez votre meilleur ami.

Comment s’aimer soi-même comme son meilleur ami

Reproches, critiques intérieures, vous passez des heures à vous critiquer vous-même. Toutes ces petites phrases que vous vous dites : « t’es nul.le ! », « quel.le idiot.e ! », sont autant de mots qui vous éloigne de l’amour de soi. Devenez votre meilleur ami, dites vous des phrases de réconfort et d’encouragement au lieu de vous blâmer sans arrêt.

Lorsqu’un de vos amis rate quelque chose, fait une gaffe, que lui dites-vous ? Certainement pas « t’es nul ! ». Au contraire, vous avez un discours de réconfort : « ça arrive ! », « ce n’est pas si grave ! ». Prenez l’habitude de devenir un bon ami pour vous-même. Prenez un temps pour réfléchir à ce que vous diriez à votre bon copain dans une situation similaire, et prononcez ces mots pour vous-même.

Surveiller ses jugements intérieurs

Les jugements sont utiles, ils nous permettent de connaitre les choses qui nous plaisent, et celles qui nous conviennent moins. Mais nous pouvons avoir des jugements très durs vis-à-vis de nous-mêmes. Et c’est une autorisation à juger les autres de la même façon.

Vous pouvez vous trouver bête, maladroit, moche, trop gros, trop mince, pas assez ceci ou cela. Tous ces jugements vous empêchent de vous accepter pleinement. Chaque être humain est différent, il y a des grands, des petits, des minces, des rondouillards, et c’est ce qui fait la richesse de notre humanité. Vos jugements sont souvent partiaux. Ce que vous n’aimez pas, d’autres vont l’adorer.

Prenez régulièrement l’habitude de surveiller vos jugements vis-à-vis de vous-même (et aussi ceux envers les autres). Surveillez ces pensées négatives sur vous-même, sur vos échecs, vos défauts. Qui a dit qu’on devait être comme ceci ou comme cela ? Qui décrète comment vous devriez être physiquement, mentalement, émotionnellement ?

Sortir du jugement perpétuel, c’est s’autoriser à oser être soi. C’est apprendre à se connaitre pour s’apprécier pleinement.

Faire de petites actions, souvent

Le manque d’amour de soi peut nous empêcher de passer à l’action. Parce que vous avez du mal à vous aimer, vous pensez surement que vous n’êtes pas capable de faire certaines choses. Vous attendez d’être mieux formé, plus compétent, ou vous pensez carrément que vous êtes trop nul.le pour agir.

La meilleure façon de supprimer cette idée est d’agir, de faire des petites actions souvent. L’idée n’est pas de vous lancer tout de suite dans un grand projet qui vous effraie, mais de commencer par faire juste une petite action vers ce projet.

Quand on ne s’aime pas, on pense qu’on est incapable de faire certaines choses. Le mieux est de faire des choses qui vous semble un peu dur. Cela vous rendra plus confiant.

S’encourager souvent

Comment s’aimer soi-même si on ne se félicite jamais, si on ne s’encourage jamais ? Comme pour vos bons amis, prenez le temps de vous encourager, de vous donner des paroles de soutien. On peut parfois se mettre beaucoup de pression pour réussir tout parfaitement. Encouragez-vous-même si l’action n’est pas terminée.

Attention, je ne vous dis pas de vous motiver, mais de vous encourager. Vous avez réussi à faire quelque chose de dur : encouragez vous à continuer. Vous remarquez que vous ne vous êtes pas dit de paroles dures pendant toutes une journée, encouragez-vous à faire de même une journée supplémentaire. Vous avez commencé un projet important, encouragez-vous à continuer

On sous-estime le pouvoir des encouragements, mais ils sont tellement puissants pour nous aider à continuer sur ce chemin de l’amour de soi. Et pour avoir des encouragements des autres, il faut aussi s’entourer des bonnes personnes.

S’entourer des bonnes personnes

Si les personnes qui vous entourent vous dévalorisent sans arrêt, vous font remarquer uniquement vos défauts, il est temps de changer votre environnement. Il est primordial de vous entourer de personnes qui vous valorisent, qui vous soutiennent. Vous avez déjà tendance à ne pas vous trouver top, il n’est pas nécessaire d’avoir des personnes qui vous rappellent vos défauts ou vos échecs.

Un bon environnement pour s’aimer soi-même, ce sont des personnes qui vous font remarquer vos réussites. Prenez soin de passer du temps avec des personnes qui vous félicitent, vous encouragent. Et laissez de côté les personnes qui sont négatives et vous rabaissent.

Ce n’est pas facile quand c’est votre famille. Mais dans ce cas, choisissez les sujets que vous abordez avec eux. Ne parlez pas trop de vous, s’ils ont tendance à vous « casser » sans arrêt. Parlez de sujets plus généraux : l’actualité, les films récents, etc.

Comment s’aimer soi-même en acceptant ses émotions

Vos émotions sont des boussoles. Elles vous permettent de savoir comment vous vous sentez, et si votre environnement vous convient. Toutes les émotions sont utiles, et vous devez les accepter pour mieux vous connaitre, et vous acceptez telle que vous êtes.

Vous avez tendance à vous énerver face à certaines situations ? Parfait ! C’est que cette situation ne vous convient pas, et c’est bien de le savoir.

Vous êtes déçu.e par quelque chose ? Ok, c’est important de l’accepter, parce que oui ! Vous avez le droit d’être déçu.e, en colère, triste, énervé.e. Accepter vos émotions, c’est vous accepter pleinement, peu importe votre état d’humeur. C’est donc aussi apprendre à vous aimer.

Comment s’aimer soi-même, un chemin de découverte

Au fil de votre chemin, vous allez découvrir de multiples aspects de votre personnalité. Et vous allez progressivement apprendre à aimer chacun de ces aspects. Au lieu de vous blâmer à chaque étape, faites de ce chemin un chemin de découverte.

La découverte de qui vous êtes vraiment, et l’acceptation de cette humanité pleine et entière.

Bon chemin !

5/5 - (1 vote)
Partager l'article

8 réflexions sur “Comment s’aimer soi-même ? 7 exercices pour y parvenir”

  1. Excellent article car le regard que l’on porte sur soi-même est indiscutablement un des piliers pour notre équilibre de vie et bien-être … et c’est un travail qui ne connaît pas de fin … un peu comme la connaissance de Soi 😉

    1. Merci, ravie que cet article vous inspire. Et c’est justement pour aider toutes les personnes qui ont du mal à s’aimer que nos contenus sont là. Bravo pour votre engagement aussi dans ce sens.

Laisser un commentaire