Les 6 émotions de base, à quoi servent-elles ? - En route vers la sérénité
Les 6 émotions de base

Les 6 émotions de base, à quoi servent-elles ?

Colère, tristesse, peur…Vos émotions vous submergent, et pourtant les 6 émotions ont une fonction bien précise, et sont indispensables pour vous permettre de mieux vivre vos liens et vos interactions. Alors à quoi servent-elles ?

Vous vous préparez à aller à un entretien d’embauche, votre cœur s’accélère, vous avez les mains moites, vous aimeriez bien être plus zen, mais rien à faire la peur vous tenaille.

Nous avons tous connus des situations semblables, et ce n’est pas franchement agréable.

Alors, oui vous aimeriez bien parvenir à « maitriser » vos émotions pour qu’elles vous fichent la paix.

Eh bien, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle :

  • Mauvaise nouvelle : vous ne parviendrez pas à maîtriser vos émotions,
  • Bonne nouvelle : vous pourrez, par contre, apprendre à moins y réagir.

Dans cet article, nous verrons ce qu’est une émotion, les 6 émotions de base, et à quoi nous servent ces émotions pour apprendre à moins y réagir.

Une émotion, c’est quoi ?

Une émotion est une réaction psychologique et physique face à une situation donnée. Elle commence par une manifestation interne, et enclenche ensuite une réaction externe, ou un comportement. Il y a donc un lien entre la situation et l’interprétation que vous pouvez en faire.

Une émotion se distingue d’une sensation qui est une perception sensorielle (impliquant les 5 sens : ouïe, odorat, toucher, gout, vue). Ce n’est pas non plus un sentiment (plus durable), mais certains sentiments qui perdurent peuvent générer des émotions.

Une émotion est idiosyncrasique (propre à chacune) : votre peur peut se manifester dans certaines circonstances, qui ne seront pas les mêmes que celle de vos amis, par exemple.

Elle agit sur les comportements au quotidien. Si votre peur face à un entretien d’embauche est trop présente, vous pouvez renoncer à vous déplacer, ou avoir un comportement biaisé.

Les émotions ne sont ni positives ni négatives, mais ont toutes une fonction bien précise pour nous permettre d’être en lien avec notre environnement.

Quelles sont les 6 émotions de base ?

Définir une émotion n’est pas chose facile. Face à cette complexité, le psychologue Paul Ekman a étudié l’expression des visages, pour les classer en 6 grandes catégories : les 6 émotions de base.

  • La peur : appréhension plus ou moins réelle face à une situation. La personne peut ressentir des tremblements, une hausse de la fréquence cardiaque, un rythme respiratoire altéré, voire une perte de conscience.
  • La joie : manifestation de plaisir profond, de plénitude, qui se manifeste par des battements de cœur plus fréquents ou plus lents. La respiration est souvent plus ample, avec une sensation de calme ou d’excitation selon les cas.
  • Le dégout : rejet face à une situation ou une personne, parfois de façon irrationnelle. Vous pouvez être dégoûté(e) par un plat, une odeur ou l’aspect d’un lieu, d’une personne, ou d’un comportement.
  • La tristesse : douleur émotionnelle, générée par un sentiment de manque et de perte. Elle se manifeste parfois par des pleurs, une perte d’appétit, voire un repli sur soi (parfois salutaire, mais pas toujours).
  • La colère : se manifeste face à une agression, un désagrément ou une frustration. Il y a alors une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, avec souvent une contraction du corps : poings et mâchoires serrées, sourcils froncés.
  • La surprise : elle survient face à un évènement inattendu. Elle peut engendrer les mêmes caractéristiques que la peur, car elle dure peu et peut se transformer en une autre émotion (colère, peur, dégoût)

Au-delà de ces 6 émotions de base, il existe une multitude d’émotions secondaires, selon l’intensité de chaque émotion. En identifiant les émotions de façon plus spécifique, vous apprenez à mieux les identifier. En vous posant les bonnes questions : « est-ce de la colère ou de la peur ? », vous pouvez mieux les traverser.

Voici les émotions secondaires :

émotions de base et émotions secondaires
Les émotions primaires et les émotions secondaires.

A quoi servent les 6 émotions de base ?

Si vous avez tendance à vous sentir submerger par vos émotions, vous devez savoir à quoi elles servent. Chaque émotion a une fonction pour vous permettre de mieux vous adapter à votre environnement.

Elles sont comme un système d’alarme qui va vous mettre en alerte.

La joie

Elle nous permet de voir que nous sommes en adéquation avec notre environnement, nous incitant à renouveler cette expérience.

Votre sourire et votre mine réjouie font passer le message à votre entourage « oui j’adore ».

En identifiant vos moments de joie, vous pouvez apprendre à connaitre ce qui vous fait du bien, ce qui nourrit vos valeurs et vos besoins. En reproduisant ces moments de joie, vous pouvez cheminer lentement vers le bonheur (même si c’est différent, les actions que vous ferez y contribueront).

La joie nous permet aussi de nous mettre en action, souvent pour reproduire cet état de plénitude, donc contribue à notre bonheur et au plaisir.

La peur

Cette émotion nous permet de nous prémunir d’un danger réel ou perçu. Cela semble indispensable de se protéger d’une voiture qui arrive à toute vitesse dans notre direction : vite la fuite est vitale. Par contre, nous pouvons percevoir des dangers qui n’existent que dans notre esprit.

Apprenez à distinguer les peurs qui sont basées sur des situations concrètes, de celles que votre mental fabrique.

Vous pouvez avoir peur lors de votre entretien d’embauche car vous savez que de nombreux concurrents seront reçus. Cela vous permet de bien vous préparer. Mais ruminer pendant des jours et des jours en vous disant que vous ne serez pas à la hauteur ne vous aidera pas.

Le dégout

Il nous permet de nous éloigner ce qui pourrait nous nuire, voire nous tuer. C’est souvent le cas pour l’alimentation, mais cela peut être le cas aussi vis-à-vis de situation ou de personnes.

Cette émotion est souvent liée à des valeurs, mais aussi à notre culture : nous estimons de « bon goût » de se comporter de telle ou telle manière. Elle est clairement liée à un jugement sur ce qui est bien ou mal.

Cela nous permet de savoir ce que nous considérons comme bon ou mauvais, et de connaitre ainsi les valeurs qui sont les nôtres. En cultivant ces valeurs, nous pouvons alors avoir plus de joie et de bonheur, nous sentir plus aligné.

La tristesse

L’émotion de tristesse nous permet d’exprimer les difficultés émotionnelles. Elle envoie le message à notre entourage : je ne suis pas bien, je ne vais pas bien. Cela leur permet de venir vous soutenir, car il est important de ne pas rester seul(e). De nombreuses ruminations peuvent alors vous empêcher d’aller mieux, vous occuper à autre chose peut être une bonne stratégie. D’autres théories suggèrent aussi de s’isoler, pour prendre le temps d’accepter cette tristesse. Sentez ce qui vous correspond le mieux.

La colère

Elle vous permet d’exprimer ce qui vous blesse ou vous dérange. Cela vous permet aussi de faire valoir vos besoins, et de les exprimer. Parfois la colère s’accumule et cela peut se transformer en haine, ou désir de vengeance.

Il est donc primordial de prendre le temps d’exprimer ce qui vous agace, avant que cela ne prenne trop d’ampleur.

La colère peut souvent cacher d’autres émotions, comme la peur. Posez-vous vraiment la question : qu’est ce que je ressens, là ? Vous allez surement être surpris de ce qui va émerger : peur, déception, tristesse.

La surprise

Cette émotion nous incite à nous extraire d’une situation potentiellement dangereuse. C’est une réaction à un événement inattendu.

Lorsqu’on est surpris par quelque chose, c’est qu’on ne s’y attendait pas. Cette chose peut être vraiment surprenante, mais pas toujours.

Je me souviens d’avoir un jour été surprise par l’attitude d’un collègue que je savais malveillant. Mais pourtant, je savais que cette personne pouvait se comporter comme cela. J’ai compris que ma grande confiance en la nature humaine, m’avait quelque peu aveuglée 😉.

En résumé

Prenez le temps d’identifier vos émotions, pour voir comment vous pourriez les vivre de façon plus sereine, sans les refouler, mais en acceptant qu’elles sont une merveilleuse occasion d’en apprendre un peu plus sur vous-même.

Et pour vous aider face aux émotions de vos enfants, je vous propose cet article : « aider son enfant face aux émotions ».

Et vous, quelle est l’émotion qui vous cause le plus de difficulté ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

22 réflexions sur “Les 6 émotions de base, à quoi servent-elles ?”

  1. Merci pour ce guide ! Réussir à détecter l’origine d’une émotion et comprendre pourquoi on réagit est une clé pour apprendre à vivre avec. 😊

    1. Ah, oui la colère…Je connais bien pour être une ancienne colérique. Mais grâce à mes recherches sur les émotions, j’ai appris à en faire une alliée. Ce sera le sujet du prochain article…A suivre, donc.

  2. Merci pour cet un article très intéressant sur les 6 émotions de base. Je ne savais pas que le dégout faisait partie des émotions. C’est important de pouvoir mettre des mots sur ce que nous ressentons 😉

    1. Merci Gladys. Les experts ne sont pas tous d’accord, certains nomment uniquement 5 émotions, d’autres 6, d’autres 7. C’était important pour moi de parler aussi du dégoût qui est une émotion vraiment à part. Mettre des mots, exactement 😉

    1. Merci Xavier, oui les émotions secondaires sont très intéressantes pour explorer plus finement nos ressentis, et comprendre ce qui se joue en nous au moment émotionnel. Merci pour vos encouragements.

    1. Merci Murielle, oui on doit trouver cet équilibre : accepter ses émotions sans les nourrir…Vaste programme, mais tellement intéressant pour apprendre à se connaitre.
      Belle exploration avec vos émotions 😉

  3. Bonjour, merci pour cet article, je suis en plein dans l’émotion de la colère et d’un tempérament habituel calme et doux, je ne supporte pas de ressentir cette émotion mais plus je la refoule et plus je suis en colère, c’est un cercle vicieux ! Les émotions, un grand sujet !!

    1. Merci Marina, c’est subtil de trouver l’équilibre entre laisser s’exprimer sa colère (sans devenir violent), et réprimer (sans refouler). J’aime l’idée de se laisser traverser par la colère, sans se laisser emporter pour autant. Ce sera le sujet du prochain article 😉

  4. Votre article me fait penser à un (très bon) dessin animé vu il n’y a pas si longtemps avec mes enfants sur les différentes émotions qui existent en chacun de nous. Je trouve le thème très intéressant

    1. Merci Nico, il s’agit sans doute de ViceVersa. Ce sujet me passionne, et c’est une exploration passionnante, qui nous apprend beaucoup sur nous-même.

    1. Merci Pierre Christophe, ce sujet me passionne. Un bon entrepreneur passe par tellement d’émotions : peur, doute, colère, tristesse, mais aussi joie. Toutes ces émotions nous challengent beaucoup, et nous empêchent parfois d’être aligné, et focus sur notre objectif. Effectivement, un sujet d’hygiène avec soi même 😉

  5. Je trouve cela enrichissant de lire des articles juste sur les émotions ! Et voir un peu comment les autres les décrivent 🙂 L’article est bien compréhensif merci!

  6. Le sujet des émotions est tellement central pour la gestion de notre équilibre et bien-être, notamment ces 6 émotions de bases. Alors on peut également les étendre à 16 ou 17 émotions, voire plus si l’on veut être perfectionniste … mais j’aime également les ramener à 2 émotions de bases qui dirigent notre instinct et notre ‘égo’, qui sont la peur et la joie … Mais selon moi que l’on en trouve 6, 17 ou 2 les émotions agissent sur notre centre énergétique de l’Âme et doivent être accueillies et transmutées pour permettre un lâcher prise et une élévation de l’Esprit … Tout un sujet …

    1. Bonjour Eric, les spécialistes ne sont pas tous d’accord pour définir les émotion “de base”, mais ils en définissent 5, 6 ou 7. Ensuite ce sont les émotions secondaires (comme mentionnées dans le tableau). Et toutes sont liées à notre instinct même la colère (très liée aussi à l’égo selon moi : je voudrai que tout marche comme MOI je veux)…Accueillir et transmuter? Je préfère accueillir, et traverser. Tout un sujet en effet, et je vous sens passionné aussi. Au plaisir d’échanger sur ce vaste sujet. Peut etre dans le prochain article, j’y parlerai de la colère 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :