Comment être serein – 12 conseils pratiques - En route vers la sérénité
etre serein

Comment être serein – 12 conseils pratiques

Avec nos rythmes de vie : activités, travail, famille, on pense que c’est compliqué d’être serein. Pourtant, en adoptant ces 12 conseils, je vais vous montrer comment être serein au quotidien. Des astuces concrètes, pour mettre de la sérénité dans votre quotidien.

Vous verrez que c’est souvent une question d’intention, d’état d’esprit, et je vais vous donner des clefs concrètes pour y arriver.

A la fin de cet article, je vous propose un bonus pour démarrer dès maintenant votre chemin vers la sérénité.

Apprendre à faire des pauses

Dans le rythme de la vie quotidienne, on passe souvent d’une activité à l’autre. On a d’ailleurs souvent l’impression de gagner du temps en enchaînant maison/loisirs/travail. Pourtant, faire des pauses est indispensable pour être plus serein au quotidien.

Lorsque vous passez d’une activité à une autre, vous laissez votre système nerveux en mode orthosympathique : le mode de l’action, de la réaction, vous ne lui laissez pas le temps de se ressourcer.

Pour rappel, lorsque vous êtes dans ce mode, vous sécrétez du cortisol, et de façon subtile, vous épuisez vos réserves. Une fois ces réserves épuisées, c’est le burnout.

Même si vous n’avez pas l’impression d’être stressé, votre organisme ne sait pas faire la différence. Pour lui, vous êtes en mode actif, donc il sécrète ce qu’il faut pour vous permettre de tenir…mais jusqu’à quand ?

Pour apprendre à faire des pauses, donnez-vous un objectif, voici quelques exemples :

  • Je fais une pause à chaque changement d’activité : à chaque fois que vous devez faire autre chose (une nouvelle tâche, aller déjeuner, téléphoner, etc), prenez le temps de faire 5 grandes respirations conscientes. Relâcher toutes les tensions dans votre corps consciemment.
  • Je fais une pause le matin, et le soir : avant de commencer votre journée de travail, une petite pause. Cela va vous permettre de vous concentrer sur votre objectif principal de la journée. Et faites la même chose en arrivant chez vous : une pause pour clôturer votre journée, et prendre la décision consciente de laisser le boulot derrière vous pour être vraiment consacré à votre soirée.
  • Je fais une pause toutes les heures : faites sonner votre téléphone toutes les heures, et accordez-vous une pause de trois grandes respirations. Profitez-en pour relâcher vos épaules, votre mâchoire, votre ventre.

Ces petites ou longues pauses vont vous permettre d’être ensuite plus efficace, plus concentré, et surtout de préserver votre système nerveux, et cela deviendra vite une habitude.

Etre serein, c’est donc aussi savoir s’arrêter.

Relativiser les problèmes

Nous avons tous des problèmes, c’est une chose inévitable dans la vie. Et la façon dont nous allons les aborder va beaucoup changer notre état d’humeur de la journée.

A force de nous focaliser uniquement sur les problèmes, nous finissons par ne plus savoir apprécier les bonnes choses de la vie. Nous pouvons aussi avoir tendance à voir des problèmes là où il n’y en a pas.

Aussi, je vous invite à prendre un temps pour vous demander : « est-ce vraiment un problème, ou simplement un truc chiant ? ».

Parfois nous pouvons dépenser beaucoup d’énergie à nous focaliser sur des choses sans importance. Votre machine à laver est en panne ? Ok, c’est chiant, mais ce n’est nécessaire de passer la journée à ressasser.

Faire la part entre ce qui est chiant et ce qui est grave va vous aider à être plus serein.

Prendre soin de soi

A force de courir dans tous les sens, on peut parfois avoir tendance à s’oublier. On passe d’une activité à une autre, sans prendre le temps de s’occuper de soi.

On peut aussi passer du temps à s’occuper des autres, et pas de soi. Cela peut être dû à une croyance qu’on ne le mérite pas, ou que ce n’est pas important. Ou c’est simplement une habitude qu’on a prise : on enchaîne ses journées sans penser à soi.

Alors, comment prendre soin de soi ?

Tout simplement en faisant régulièrement des activités qui nous plaisent, qui nous font du bien. L’idéal est de réserver un créneau régulier. A vous de voir le rythme, mais voici quelques idées :

  • Prendre ½ heure par jour pour lire un livre ou un texte inspirant,
  • Réserver une séance de massage une fois par mois ou tous les quinze jours,
  • S’accorder une séance de sport par semaine, pas dans la contrainte, mais dans une activité sportive qui vous plait,
  • Faire une activité manuelle tous les week-ends (réserver une demi-journée pour cela) : dessin, couture, peinture, petit bricolage, etc.

En prenant le temps de vous accorder des temps de pause, vous allez ancrer des souvenirs positifs en vous. Par ailleurs, ces activités développent souvent l’attitude de « Flow », qui contribue grandement à la sérénité et au bonheur.

Vivre dans le calme

A moins de vivre au milieu de la campagne, notre environnement sonore peut parfois être particulièrement stressant. Et cela sans même nous en rendre compte.

Et cela impacte non seulement notre niveau de stress, mais aussi notre santé. Une étude a par exemple démontré que l’exposition au bruit augmentait les risques de développer de l’hypertension artérielle(1).

Pour être plus serein, voyons comment installer plus de calme autour de nous.

Evidemment, nous n’avons pas forcément d’impact sur les bruits de la ville : la circulation, les avions, etc. Mais nous pouvons agir sur l’environnement sonore au sein de notre lieu de vie.

Si vous n’avez pas envie de faire de gros travaux, voici quelques habitudes à mettre en place pour limiter les sources de bruit :

  • Éteignez la télé si vous ne la regardez pas. On peut avoir tendance à la laisser allumer une grande partie de la journée, pour avoir un fond sonore, sans se rendre compte de l’impact sur notre santé.
  • Faites de même avec la radio et choisissez les moments d’écoute, pour ne pas être exposé au bruit une grande partie de la journée,
  • Poser des tapis épais au sol, des doubles rideaux (il existe même des rideaux anti bruit),
  • Remplacer les joints autour de vos fenêtres si celles-ci ne sont pas en double vitrage,
  • Vérifier le niveau sonore de vos équipements ménager avant l’achat (ils sont indiqués en décibels : dB), et choisissez les plus bas.

Bien sûr l’idéal est de choisir son lieu de vie aussi en fonction de l’environnement sonore, mais ce n’est pas toujours possible.

Contrôler ou pas

Lorsqu’on est stressé, on voudrait bien contrôler la situation, reprendre la main. Pourtant ce n’est pas toujours possible, on ne peut pas contrôler toute notre vie. Et ce n’est pas toujours souhaitable.

Alors à chaque fois que vous êtes confronté à un événement ou un sujet stressant, posez-vous la question : « est-ce que je peux faire quelque chose ? Est-ce que j’ai un pouvoir sur la situation ? »

Vous ne pouvez pas contrôler l’humeur de votre collègue, mais vous pouvez contrôler votre façon d’y réagir. Ce n’est pas la peine d’essayer de le changer, mais par contre, c’est surement utile de vous autoriser à ne pas stresser pour ça. Et si cela se reproduit régulièrement, vous pouvez valoriser votre collègue quand il est de bonne humeur : « ah c’est chouette quand t’as la pêche comme ça, j’adore ! ». Insidieusement, cela va l’amener à changer tout doucement.

D’autres fois, vous avez la possibilité de contrôler, ou de changer, alors passez à l’action, même si vous n’êtes pas sur du résultat. Par exemple, si vous stressez dans vos relations avec vos proches. Réfléchissez à ce que vous, vous pouvez faire. Ce n’est pas la peine de chercher à les changer (vous n’avez pas le contrôle sur eux), mais vous pouvez changer votre façon d’interagir avec eux. Testez différentes façons de faire, et vous trouverez ce qui marche.

Tenir un journal

Ah ! Le fameux journal ! Vous avez sans doute déjà essayé de tenir un journal, et vous avez peut être laissé tomber au bout de quelques semaines, voire quelques jours. Et puis, raconter votre vie ne vous parait peut-être pas intéressant.

Pourquoi c’est important ? Tenir un journal vous permet :

  • De prendre de la distance par rapport à ce qui vous tracasse. Poser des mots, des pensées, vous permet de prendre du recul,
  • D’exprimer tous vos ressentis, sans filtre. Pas de jugement, pas de commentaires, vous êtes seul, et vous pouvez vous lâcher,
  • D’épargner vos proches : vous avez « vidé » votre sac. Donc plus de besoin de vous « défouler » sur vos proches,
  • De laisser libre cours à votre imagination : personne ne lira, vous pouvez vous essayer à un style d’écriture plus poétique ou plus mystique.
  • De faire des bilans de vie réguliers : vous pouvez relire ce que vous avez écrit il y a quelques mois, quelques années. Et vous verrez le chemin parcouru, ou pas sur certains sujets.

Et pour cela, pas besoin d’écrire tous les jours. Faites-le à l’inspiration. Il y aura des périodes ou vous aurez envie d’écrire beaucoup, et d’autres moins. Ne vous culpabilisez pas.

J’aime beaucoup la collection de carnet de cette marque.

Comment être serein en méditant

Différentes techniques peuvent vous aider à être serein au quotidien, et je voudrai vous parler de celle que je connais le mieux : la méditation de pleine conscience.

En méditant régulièrement, on apprend à se concentrer sur notre expérience de l’instant présent : je suis conscient que je mange, que je marche, que je regarde, et sans se laisser emporter par ses pensées et les multiples commentaires de notre esprit.

A force de s’entrainer à ne plus se laisser distraire par des pensées ruminantes, on apprend à prendre du recul, même quand on est confronté à un stress. En méditant régulièrement on apprend comment être serein face aux difficultés de la vie.

Pour pratiquer, il existe de multiples applications, et ma préférée est Insight Timer, vous trouverez beaucoup de pratiques différentes, de voix différentes. (Je vous donne un petit cadeau à la fin de cet article).

Bien sûr, le mieux c’est de trouver un cours près de chez vous. Renseignez-vous, car c’est vraiment un grand avantage d’avoir des retours d’un instructeur. Vous pouvez aussi lire des livres, celui de Gunaratana « Méditer au quotidien » a été mon livre de chevet au début de la pratique.

Et si vous voulez utiliser la méditation pour mieux gérer votre stress, il existe un programme depuis plus de 40 ans, qui a fait ses preuves. C’est le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction). Vous trouverez des informations sur ce programme sur le site de l’ADM (Association de Développement de la Mindfulness). J’anime ce programme régulièrement.

Comment être serein grâce au « sens »

C’est parfois difficile de savoir pourquoi on fait certaines choses. J’ai remarqué que c’est de plus en plus difficile pour les employés des grandes entreprises de trouver du sens à ce qu’ils font au quotidien. Et c’est souvent une grande source d’insatisfaction.

Quand vous savez pourquoi vous remplissez un rapport, que vous comprenez à quoi cela va servir, c’est plus motivant que de faire un compte rendu de réunions que personne ne va lire.

Alors comment trouver du sens dans ce que vous faites ? En vous posant la question, tout simplement. Et cette question est valable aussi sur des tâches quotidiennes. Vous pouvez alors prendre conscience que vous faites à manger pour prendre soin de vous et de vos proches. Vous pouvez même vous apercevoir que vous continuez à aller au travail malgré le peu d’intérêt, parce que cela vous assure une sécurité financière dont vous avez besoin en ce moment.

Vous pouvez aussi prendre conscience que vous faites des choses sans aucun sens, par automatisme, et sans réel intérêt. Et parmi ces actions, certaines pourraient sans doute être arrêtées.

Organiser sa journée

Lors d’un précédent article, je vous parlais des bienfaits de la planification. Je vous laisse le lire, et je vais juste vous donner quelques informations complémentaires ici.

En organisant votre journée à l’avance, sans tout cadrer de façon excessive, vous préparez votre cerveau à agir, à se focaliser sur les actions importantes.

Vous n’avez pas besoin de planifier chaque minute, mais notez simplement les 3 actions (ou seulement une) indispensables pour considérer que votre journée sera accomplie. Vous pouvez même vous fixer des objectifs de vie, dont vous allez accomplir une étape régulièrement.

En notant cela la veille, vous vous préparez inconsciemment pour une mise en action focalisée. Le matin, vous savez directement sur quoi vous concentrez en priorité. Fini les hésitations, et la procrastination, vous vous concentrez direct sur ce que vous souhaitez accomplir.

Apprécier chaque jour

Vous pouvez parfois passer une mauvaise journée, et avoir juste envie de l’oublier. Pourtant, savoir apprécier les petits moments de la vie.

A force d’enchainer les journées de façon automatique, on finit par ne plus voir tous ces petits moments de plaisir. Et au fil du temps on ne les remarque plus du tout, et on se concentre uniquement sur ce qui va mal.

En prenant le temps chaque jour pour apprécier, vous prenez l’habitude de vous concentrer sur les choses qui vont bien, et moins sur vos problèmes de la journée.

Même si votre journée n’a pas été au top, vous pouvez prendre le temps chaque jour pour vous rappeler une situation agréable. Cela peut être le café avec votre collègue que vous aimez bien, ou le fait que vous ayez réussi à faire quelque chose, ou même une de vos qualités.

Au fil des semaines, à force de vous entraîner à vous souvenir des moments agréable, vous finirez par les remarquer plus facilement dans la journée. Cela aide vraiment à être plus serein.

Accepter ses émotions

Voilà un sujet qui me touche beaucoup : les émotions. Je suis une ancienne colérique, alors les émotions violente, je connais. Avec le temps, j’ai pu faire la paix avec celles qui m’embêtaient, mais je ne les ai jamais refoulées.

Cela m’arrive encore d’être en colère, mais je ne me laisse plus embarquer dans des colères furieuses où je peux dire des mots blessants que je ne pense pas vraiment.

Avant d’apprendre à faire la paix avec ses émotions, encore faut-il les accepter.

Prenez le temps d’accepter votre émotion, ensuite, cherchez à comprendre quel besoin cette émotion indique. Etre serein ne signifie pas être sans ressenti émotionnel.

Apprendre à être serein : un beau chemin

Tous ces conseils ne sont pas forcément faciles à appliquer. Commencez par le troisième : prendre soin de soi, en ne vous mettant pas la pression pour mettre en place les conseils de cet article.

Vous pouvez choisir juste une action à mettre en place pour la semaine 😉

Et comme promis, voici un bonus à télécharger :

(1) Bodin and al, Road traffic noise and hypertension: results from a cross-sectional public health survey in southern Sweden 2009

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *